Google Yahoo

Salvador de Bahia - La Baie de tous les saints

 Salvador de Bahia – La Baie de tous les saints 

 

   17 décembre 2009

1ére nuit au ponton après nos 2 semaines de transat, nos émergeons au matin moyennement reposé, pas un souffle d’air, il fait chaud et moite, l’odeur et le bruit de la ville nous surprennent, tout était si calme.

Il est temps pour nous de refaire les provisions de frais nous rêvons de fruits et légumes , nous allons nous mettre directement dans le bain et décidons d’aller au mercado  de Sao Joaquim le plus grand marché de Bahia après environ 40 minutes de marche inintéressante le long d’une grande artère bordée d’entrepôts qui semblent  à l’abandon nous arrivons devant des étals surchargés de   mangues , papayes, ananas, maracujas, jacas, azeroles etc. Nos paniers débordent  de  beaux fruits et légumes, nous nous enfonçons dans les allées et arrivons dans le secteur viande…les lambeaux de viande puante, tripes, têtes, pieds. Nous serons incapables d’identifier certaines bêtes, proposées à la vente. Des hommes transportent des chèvres hurlantes et ficelées dans des brouettes, coqs, poules canards tous ces animaux vivants attendent un acheteur .Nous ouvrons des yeux ronds comme des billes  nous avançons rapidement sans respirer, passé le choc visuel et olfactif, quelle  magnifique découverte !!! Nous deviendrons pendant nôtre séjour de 6 semaines à Salvador   de fidèles clients des lieux.

Découverte de la ville

Nous montons avec l’ascenseur Lacerda au Pelourinho (ville Haute) «  petit pilori « c’est ici que les esclaves étaient punis, le quartier est inscrit à l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité, l’endroit est superbe, ruelles pavées bordées de maisons aux couleurs pastels débouchant sur des places toutes plus belles les unes que les autres, églises baroques rococos dont l’intérieur croule sous des dorures et des bois aux essences rares ouvragés. Nous marchons dans une rue d’où monte le son puissant  des percussions du célèbre groupe Olodum , rythmes du candomblé de la macumba.  La culture africaine fait partie de la ville,  Salvador à été la plaque tournante de l’esclavage tout est d’influence africaine cuisine, musique, rites vaudou et religieux.

Nous reviendrons très souvent y flâner, découvrir des contrastes étonnants, manger une excellente glace aux arômes inconnus pour nos papilles du célèbre glacier ?????Déguster encore et encore une rafraichissante caïpirinha, admirer la superbe vue de la baie de tous les saints. L’endroit est si beau que nous en oublierons presque son lot de favelas et ses misères, ses chicos errant aux pieds nus et regards vagues tous abrutis par je ne sais quelle substance.

   Salvador                   		YouTube 				- 2010-janv-Salvador-pelurinhio.avi 	  vidéo Salvador Pelurinho

Salvador de Bahia - La Baie de t

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site