Google Yahoo

Iles vierges BVI et USVI

   îles vierges britanniques ou BVI - Virginia Gorda

16 février 2011

Clear-in, promenade dans la marina

 

 17 février 2011

Les Baths, sûrement l’un des plus beaux endroits des caraïbes, des blocs imposants de pierres de granit rondes semblent avoir été jetés là par une main de géant sont posés sur un sable étincelant de blancheur. Leur disposition spectaculaire crée d’étroits passages, des tunnels d’ombre et de lumière que nous nous amusons à découvrir émerveillés comme des enfants.

                          Photos iles vierges        les Baths  Vidéo Iles vierges BVI Les Baths

  Tortola

Petite et intéressante barrière de corail, long snorkling en compagnie de Brigitte…Wifi depuis le bateau, le luxe !

 

 

 

   Sandy Spit

Initiation à la plongée pour Romain très à l’aise sur et sous l'eau, barracuda nonchalant et curieux sous le bateau

             2011 - plongée Romain.avi       - YouTube Vidéo

 

 

Jost Van Dick (île baptisée du nom d’un pirate Hollandais)

20m de fond. Prenons une bouée clear-out

Nous nous informons auprès des autorités britanniques pour savoir si les papiers en nôtre possession sont suffisants pour rentrer en territoire Américain, d’après eux cela semble le faire, le sujet à alimenté pas mal de discussion(autour d’un verre) dans lesquelles nous n’étions pas tous d’accord, chacun y est allé de son anecdote, Brigitte qui a mené sa petite enquête nous assure et rassure, avons le bon passeport, et chacun a son n° d ESTA (electronic system for travel authorisation) Virginia en octobre 2010 à tél a St Thomas pour se renseigner et c’est vrai il ne nous faut rien de plus . Alors pourquoi je ne le sens pas trop le truc. De toutes manières nous n’avons pas le choix,. Les Panat repartent depuis l’aéroport de St thomas en territoire américain, on doit y aller.

Nous retrouvons la Pinta et ses 4 nouveaux équipiers au célèbre Foxy Bar, marche pour les Panat, Rémy nous prépare une divine fondue.

 

 St Thomas Iles vierges américaines ou USVI

21 février 2011 

ESTA en main passeports biométriques en poches, non sans une certaine appréhension nous poussons la porte des « Customs& Immigration » avec l’équipage de la Pinta nous sommes 9 à attendre patiemment nôtre tour.

Nous passons les premiers l’on nous demande nos passeports et les papiers du bateau, nous leur tendons le tout.

L’officielle de service sur qui nous avons eu la chance de tomber !!!??? Tourne et retourne les pages, du premier passeport, en prends un autre le scrute en tout sens, puis un autre, puis un autre, elle nous demande l’air suffisant où est nôtre visa d’entrée, nous lui communiquons nos n° d’ESTA lui disant que renseignements pris auprès de l’ambassade, ESTA et passeports en règle nous autorisent l’entrée aux USA.

Nous parlant comme à des criminels, elle nous annonce que nous sommes entrés illégalement sur territoire américain ???????

 

-Enfin MADAME si nous voulions rentrer illégalement dans vôtre pays nous ne serions pas là !! (Réfléchit pauvre c….)

Un ton plus haut, et nous prenant pour des demeurés (grosse vache va !!!) elle nous répète son laïus et appelle son supérieur.

Une espèce de cow-boy blondinet  le moins bronzé de tous,se dirige vers nous. Avec nôtre anglais approximatif nous réexpliquons la situation. Nous comprenant à moitié et lui indiquant que nous parlons espagnol, il part chercher un officier latino avec qui nous pouvons enfin dialoguer, nous formons un sacré groupe, le palabrage allant de l’officier mexicain, à nous, à l’officier américain, à l’ officier mexicain, à nous etc...

Le ton monte nous faisons sensation dans le bureau, les gens nous regardent en coin, les préjugés ont la vie rude.

Sent pas bon tout ça, je me tourne vers Rémy et lui dis de se casser vite fait.

Ils nous informent, que le problème est le suivant, nous ne pouvons pas, par nos propres moyens (bateau privé, nage, pédalo, téléportation, etc…) pénétrer aux USA. Par contre si nous descendions d’un bateau de croisière, un avion, un ferry nous serions en règle ???

-Ok, on l’a pas ton visa et on ne peut légalement débarquer pour venir en chercher un, (tu vois l’idée ?????)Alors on fait quoi ???

Il ose nous dire.

-Depuis les BVI prendre le ferry, venir à St Thomas passer la douane, (on ne vous l’a pas dit, mais ce fameux débarcadère est sous nos yeux, là à une dizaine de mètres tout au plus, avec un peu de compréhension de leur part et de bonne volonté l’affaire pouvait être réglée en quelques minutes) le visa émit, repartir en ferry aux BVI prendre Jomay et venir faire les formalités. , (Débiles ces américains et si nous faisions de même lorsqu’ils sortent de leur frontière ? Visas, empreintes, fouilles, photos de rétines et j’en passe)

-Ok on va à Tortola

-Impossible vous êtes déjà sur sol américain.

-Ok QUE FAIT ON ALORS ????

-Vous payez 585$ par personne dit-il nous regardant le plus sérieusement du monde, le visa émis les portes vous sont ouvertes. Nous nous regardons les 4 les yeux ronds comme des billes.

-Can you repeat please ?

Et il REPEAT !!! Nous avions bien compris… (Des MALADES)

Nous argumentons à nouveau

-Nous venons dans vos bureaux, vous savez que nos amis quittent demain St Thomas pour Miami ils l’auront forcément leur visa, vous voyez bien que nous sommes de bonne foi. Rien n’y fait. Alors nous changeons d’attitude.

-De toutes façons, on ne peut pas vous payer on n’a pas de sou (T’as pigé là ???)

Il se dirige vers un autre bureau trouver un supérieur, supérieur.

 

-Bien dit’ il 585$ par couple. (Tiens un marchand de tapis, ok on y va avec ce jeu là) Brigitte et moi sortons la version larmoyante, prenons à témoin le compatissant officier mexicain, qui ne pourra rien faire de plus pour nous que traduire nos plaintes et lamentations.

Retour de l’officier supérieur vers l’officier supérieur supérieur, retour vers nous.

-Ok 585 $ pour tous ! Las et dégoûtés décidons de stopper les négociations. Romain paie, finissons les formalités et les remercions pour l’accueil !!!

Ils auront en outre le culot de nous demander ;

  • où sont passé La Pinta ?

  • qui ça ? Nous ne connaissions pas ces gens. Ils ont juste voulu nous aider à comprendre vôtre merdier… 

 

Avec la sale impression de nous être fait pigeonner refermons enfin 2h plus tard les portes des Customs & Imigration

 WELCOME TO THE USA  !!!!!!!!!!!

 

Nous n’apprécierons pas St thomas à sa juste valeur pourtant la ville est belle. Passons le restant de la journée à ressasser l’épisode et, impuissants ruminons longuement nôtre colère !!!

Rémy prends connaissance de nos aventures et décide de lever l’ancre tôt le lendemain pour fuir au plus vite les USVI. Il s’en tire bien. Rentrons au bateau boire 1-2 – 3 coups !

22 février 13h

 départ de Brigitte et Romain.

3 semaines en harmonie avec nos frères de mer, leur compagnie et amitié nous réchauffent le cœur. Vous partez les amis nous laissant un goût salé amer dans la gorge.

Avitaillement, achat d’un impeler pour le groupe préparation du bateau au départ le 24 février pour Puerto Rico

       Photos iles vierges       les Baths Vidéo les Baths    iles vierges st Thomas

iles vierges BVI USVI

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site