Google Yahoo

Cap Vert - Mindelo

Cap Vert - Mindelo - nov 2009

 

  18 nov 2009  CAP-VERT -SAO VICENTE- Marina de Mindelo

Nous arrivons à Mindelo , ville d'origine de Cesaria Evoria  , cette nouvelle  marina finie en 2008 nous offre à nouveau le confort que signifie être au ponton , électricité,eau,douche. Nous renforçons nos amarres, car plusieurs bateaux ont cassé les leurs.

Nous regardons l'arrivée d'autres voiliers, nous reconnaissons un OVNI 455 idem au notre avec un pavillon Suisse au ponton carburant. Nous savons que le bateau du CCS ( Crusing Club Suisse) devrait être dans les parages, nous les appelons et sommes ravis de tomber sur eux. Aude la fille de Claude Groux avec qui José à beaucoup navigué en Bretagne, fait partie du voyage. Nous buvons un verre ensemble et passons un moment très sympa en compagnie de l'équipage , bon vent à vous.

Avitaillement de frais nous sommes mentalement préparé et nous attendons à une vision similaire au marché de Dakar, mais non , le marché au poisson est correct , l'odeur supportable , et les quelques mouches qui tournent autour des quartiers de thons ne  nous effraient plus (comme quoi !!!)  ,la ville est proprette , ses habitants chaleureux . De petites superettes, nous permettent de faire le plein restant , heureusement que les coffres sont remplis depuis les Canaries ,ici la marchandise sur les étals n'est pas très variée mais les yogourts et le beurre longue conservation et  hors de la chaîne du froid nous intéressent , nous nous contenteront de les stocker ,sans lire la liste des composants et autres agents conservateurs .De long en large nous parcourons la ville à la recherche de fruits et légumes , le choix est restreint et de qualité moindre , nous sommes stupéfaits , 1kg de thon =3euros ,1kg de tomates =4,5euros fruits et légumes sont importés de sa voisine Sao Anton la verdoyante  . L'ile de Sao Vicente est aride, il y pleut rarement et la rare eau qui y tombe glisse sur la terre ravinée par L'Armatan vent du désert qui couche les herbes sèches et fait siffler les pierres.

 

SAO ANTON - Cap Vert

Nous partons en ferry pour quelques jours à la découverte de l'île, les  spectaculaires routes de pavés qui serpentent à travers d'infréquentables  montagnes compliquent fortement les communications entre vallées et font d'un trajet de quelques kms toute une expédition.

Divisée climatiquement en 2 zones l'île est superbe, aridité  désertique au sud, verdoyance et luxuriance au nord elle nous offre des paysages plein de contrastes et de grande beauté.

Nous logeons dans une pension familiale perdue au fond d'une vallée ondulante de cannes à sucre en fleurs , la gentillesse et la générosité de nos hôtes nous touche nous découvrons la cuisine traditionnelle Cap-Verdienne , leur gaîté , leur musique et le fameux grogue , eau de vie de canne à sucre ,parfois mélangée à de la mélasse ,citron , lait de coco , (très bon mais dangereux .... !!!!! )

Valle de Paul un des joyaux du Cap-Vert , scénario grandiose entouré d'impressionnantes parois par lesquelles glissent des cascades cristallines.

Falaises volcaniques et sable noir ajouté à la brume, vagues puissantes rompant sur la roche, nous offrent un paysage dramatique.

Manguiers, bananiers, papayers, palmiers dattiers, arbres à pain ces différents arbres et plantes,  nuances multiple  de verts créent des paysages de toute beauté.

 Cap Vert Photos Cap Vert San Anton         2009-nov-dec-cap-vart-san-anton   Video: 2009-nov-dec-cap-vart-san-anton

Retour à Mindelo

Cocktail dînatoire à la marina organisé par la mairie de Mindelo , les lieux qui nous accueillent ne sont pas encore inaugurés , le cadre est très épuré , zen, classe . On s'interroge de savoir quelle clientèle fréquentera ces locaux  une fois les navigateurs ayant pris les alizés.

 

29 Novembre 2009

Brigitte et Romain qui devraient être là sont bloqués à Lisbonne le brouillard sur la ville le matin à empêché les avions d'atterrir, le leur à court de carburant à du se poser à Faro pour refaire le plein, ils ont de ce fait raté leur correspondance.

 

30 Novembre 8h45

Nous sautons dans un alhuger (taxi collectif) pour l'aéroport, ils sont là, chargés à morts. Toutes les valises ont suivis, nous sommes très heureux de les retrouver, le projet qui nous rallie depuis des mois va enfin naître dans 2 jours.

Arrivée de nos cops à la marina, l'accueil est sympa. Premier apéro chez nos potes d'X-TREME , et son capitaine Rémy , nous avons sympathisé avec l'équipage , repas en commun apéros et séjour sur Sao-Anton ont resserrés les liens, c'est toujours avec grand plaisir que nous partageons un moment en leur compagnie .

1er Décembre

Avec Brigitte nous faisons les dernières courses , à la boucherie filets mignons de porcs , (rien d'autre ne nous inspire ) le plot de boucher et crépis de sang , les catelles sont constellées d'éclats d'os collés et d'autres bouts de viande , des coulures de sang séchés rompent l'uniformité du mur beige , je m'amuse de voir sa tête et souris d'entendre ses commentaires, nos passages dans les différents marchés de nôtre voyage m'ont endurci et je peux parcourir a présent les étals sans risques de vomir ...La suite ne seras pas triste non plus .Dans le labyrinthe de ruelles dans lesquelles nous nous perdons , se tiennent  des marchandes ambulantes , fruits ,légumes, œufs, poissons les bassines crasseuses ,collantes où repose leur marchandise n'incitent guère aux achats,  sur des cartons imbibés d'une substance sanguinolente, couverts de mouches   d'énormes quartiers de thons débordent , des chiffons aux couleurs improbables servent à essuyer le poisson ,les mains,  et reposent au sol , mis à part des salades nous n'achèteront rien d'autre ..........

Une visite au marché aux poissons est tout aussi éprouvante pour ma petite camarade , chiens galeux et chats maigres tout ce petit monde se promène tranquillement entre les jambes des marchands , Brigitte nauséeuse sent son estomac , nous achetons 3kg d'un magnifique thon qui se révélera succulent . De retour à la marina elle me confie que seule elle serait rentrée avec ses paniers vides.

Nous continuerons nos courses l'après-midi œufs, coca, bière, bte de gaz etc. Nos hommes finissent la préparation du bateau plein en gasoil, eau .

1er  décembre

Nous aidons les bateaux du 1er et 2eme groupes à larguer les amarres , embrassades , des à bientôt à Salvador les amis , soyez prudents , que l'océan soit clément avec vous ! Grand moment d'émotion , les yeux sont pour certains bien brillants , coups de corne de brume sifflets ,applaudissements et grands cris dédramatisent le moment. Romain piaffe d'impatience en voyant les bateaux s'éloigner, calme Rom plus que quelques heures nôtre tour viendras demain. 

2 décembre 7h

Petit déj , nettoyage à grandes eaux de Jomay rangement intérieur , cales livres ,cales vaisselles, contrôle de toutes les armoires  le bateau est prêt à naviguer. Romain démarre le moteur , j'enclenche le propulseur d'étrave ,nous larguons pendilles et amarres le reste de la flotte vient nous dire au revoir, sortie du port en fanfare.

Mise en place rapide des voiles, après les eaux calmes de la marina nous sommes vite rappelé à l'ordre ,25-35-42 nœuds , les effets venturi au Cap-Vert sont spectaculaires pour s'amarriner c'est corsé ,ce n'est qu'après avoir laissé l'archipel derriére nous que nous retrouverons une allure plus confortable.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×