Google Yahoo

Retour au Guatemala nov 2012

Nov 2011Guatemala Rio Dulce

dsc05110-1.jpgNous voici de retour au Guatemala dans le Rio Dulce depuis le 2 novembre, nous avions prévu de repeindre partiellement JOMAY chez RAM Marina. Lors de sa sortie de l'eau nous avons remarqué que l'antifouling faisait de petite bulles,remplies d'eau, nous grattons et l'alu  apparait,  vraiment pas bon!!!!!  De lourds travaux s'annoncent,finie l'idée de ne faire juste que 2 couches d'antifouling .

dsc05119.jpgtoute la coque devra être sablée.

 

 

dsc05107-1.jpg

Sans aide de la métèo à sec depuis 5 semaines, les travaux avancent très très lentement.

 

dsc05110-1.jpg vidéo 

 Nous avons posé les puits de Jaumières, nous avions quelques craintes d'effectuer ces travaux car les safrans, c'est pas rien, et sur un bateau rien n'est simple, des problèmes imprevus peuvent intervenir et devoir remonter les pièces sans rien changer, ou alors des imprévus......bref, on ne sait jamais. Alubat nous à fourni les puits, les bateaux de cette époque n'en étant pas équipé.J'ai egalement eu des contacts avec M.Bourdon d' Alubat qui m'a aidé dans ces travaux par ses conseils éclairés.

Pour assurrer les safrans mon "Palan" était Hubert du voilier Chamalou qui à bout de bras à tenu les safrans, merci à lui.

Voici la réalisation:

safran-jomay.jpg avant         dsc05136.jpg aprés  

Ce montage sécurise également le bateau, car à la gite nous avions vraiment beaucoup d'eau qui s'infiltrait pas cet endroit, et nous en avions plein les câles. Maintenant même si après un certain temps il ya une lègère infiltration, l'eau est piègée dans le puit.

p1080310.jpgp1080315.jpgVoici également ce que nous avons découvert au sablage de la coque, des petits trous de la dimension d'une tête d'épingle, profonseur env 1,5 à 2mm dans l'alu, et ceci le long du bouchain.

Après contact avec Alubat ( M.Bourdon) photos à l'appuit, il s'avère que c'est très caractéristique, ce sont les effets de bulles d'air au soudage de la coque, donc sans gravité, couche de primaire, resine époxi, et recouvrir de primaire ( Primocom pour nous ). Nous avions peur que ce soit les effets de la corosion, mais non le bateau est sain.

 

p1080320.jpg p1080316.jpg                       

 

 

 

 

 

 

 

m-dsc05178.jpgm-dsc05183.jpgDépart du Rio Dulce, Guatemala

31 décembre 2011

 

Les bateaux enfin prêts,  plus de coup de vent annoncé, nous quittons Fronteras et son Rio.

 

Cette ville désorganisée, sale, puante et bruyante se révèle pour nous un coup de cœur, la gentillesse des gens leur volonté à bien faire, les fruits les tiendas ou pour finir à force de recherches nous trouvons presque tout, filet de bœuf, Angus mozzarella, le resto populaire au nom typique du coin la Bendicion de Dios ses tortas tomate oignons crème fraiche et viande grillée, la camionnette chargée à fond avec toutes une famille de paysan du Petén venant en excursion au Castillo qui s’arrête vers nous, descend le patriarche nous serre la main nous disant que Dios me los cuide .La région est un haut lieu de l’élevage bovin des cowboys à la guatémaltèque portant le  stetson trop grand pour eux et des boots en croco, bizarre de voir les indiens mayas pistolets à la ceinture affublé de la sorte risible, parfois grotesque. 

Nôtre agent Raoul a Livingston connaissant la date du départ anticipe et prépare tous les papiers sortie expédiée en 1h .

     p1080247.jpg  sorie de l'eau                           dsc05132.jpg travaux

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×